STASIS

Issue 1
About EUSP

Issue 1

La fin du film. Montage et profondeur de temps dans Les Harmonies Werckmeister de Béla Tarr

Résumé

Que nous dit le cinéma sur l’eschaton ? Que nous apprennent les images mobiles, les images projetées, sur le dernier instant, sur ce qui met un terme à une durée ou une limite à l’enchaînement d’une séquence, qu’on appelle au cinéma «plan séquence» ? Et surtout quel type de montage cinématographique permet d’inscrire cet instant dans le plan d’une image ? Dans cet article, j’aborderai ce temps de la fin à partir d’une hypothèse cinématographique sur Les Harmonies Werckmeister de Béla Tarr. Je partirai de certains plans séquences du film, où le temps se déplace en espace par l’inscription du hors champ dans le champ de image. Ces plans séquences produisent un contretemps dans écoulement temporel de l’image, que je spécifierai comme un temps eschato-cinématographique.

Mots clefs

eschatologie, espace, fin, montage, plan-séquence, profondeur, ruine, temps